Le VSV et l’illettrisme

Situation initiale

En décembre 2013, le comité de l’AUPS a conclu un accord cadre avec le comité de l’Association Lire et Ecrire de Suisse alémanique (L+S). Cet accord prévoit que l’AUPS et L+S unissent leurs forces afin de réaliser conjointement des manifestations de sensibilisation et des offres de formation en Suisse alémanique. L’OFC, qui subventionne l’AUPS et L+S, a pris connaissance de cet accord.

Première séance d’information

Sur mandat de l’AUPS, l’Université populaire des deux Bâle (UP Bâle) et L+S ont organisé une première séance d’information le 30 juin 2014 à Bâle. Etaient invitées les UP ayant exprimé leur intérêt pour ce sujet lors de l’assemblée générale de l’AUPS. 7 représentant-e-s des UP Argovie, Dietikon, Glaris et Lucerne ont participé à la séance, celles et ceux des UP Bienne-Lyss et Stein am Rhein se sont excusé-e-s. D’abord ouvertement sceptiques, les participants se sont montrés convaincus après la partie d’information et la visite du centre d’apprentissage de l’UP Bâle, voire même disposés à s’engager dans ce domaine.

Décisions de comité de l’AUPS du 9 juillet 2014

  • Lors de sa séance du 9 juillet 2014, le comité de l’AUPS a pris les décisions suivantes :
    Avec les subventions 2014 et 2015 de l’OFC, l’AUPS veut contribuer au combat contre l’illettrisme en Suisse alémanique et soutenir des initatives correspondantes des UP (manifestations de sensibilisation et offres de cours).
    Ce soutien sera toujours réévalué. Cela signifie qu’un soutien obtenu par une UP ne confère aucun droit à la poursuite de ce soutien.
    La possibilité et les modalités de soutien sont publiées sur le site Internet de l’AUPS comme suit :
    L’AUPS prend entièrement en charge les coûts directs (externes) d’un projet, à savoir la direction du cours, la location de salle, les impressions, la promotion, les frais et autres coûts similaires. Le montant maximal par UP est fixé à CHF 5000 par année. L’AUPS se réserve le droit de procéder à une réévaluation des coûts externes.
    L’AUPS indemnise les charges de planification et d’organisation du projet par un forfait de CHF 1000, indépendamment de l’ampleur du projet.
    Le soutien est soumis à la condition que le projet atteigne au moins 4 personnes et que les coûts assumés par les participant-e-s ne dépassent pas CHF 5 par leçon. L’UP soutenue transmet à l’AUPS un bref bilan de la réalisation du projet et de ses résultats.

Les demandes de soutien doivent être adressées à : christoph.reichenau@bluemail.ch
Le traitement des demandes incombe au président de l’AUPS. Pour l’évaluation, il peut consulter Nicolas Füzesi de l’UP Bâle ainsi que la direction de L+S.

L’UP Bâle est le centre de compétence pour le combat contre l’illettrisme au sein de l’AUPS. L’AUPS conclut avec l’UP Bâle un accord précisant le contenu et l’indemnisation des prestations effectuées pour le compte de l’AUPS.

Une question de culture

Sur la base de la loi fédérale sur l’encouragement de la culture, l’Office fédéral de la culture (OFC) octroie des subventions dans le but de combattre l’illettrisme. Dans ce but, l’OFC dispose d’un budget annuel de CHF 1 000 000. Ces ressources sont engagées pour :

  • la mise en réseau des acteurs nationaux et le transfert de savoir-faire en provenance de Suisse et de l’étranger ;
  • la sensibilisation à la problématique de l’illettrisme, en particulier auprès des intermédiaires et des personnes concernées par l’illettrisme ;
  • la garantie d’une offre de qualité grâce à une formation et un perfectionnement permanent des formateurs.

L’OFC a conclu avec l’AUPS un contrat de prestations pour les années 2012-2015 qui octroie à l’AUPS jusque fin 2016 un montant annuel de CHF 100 000 pour ses activités contre l’illettrisme. À partir de 2017, ce financement sera reconduit par le SEFRI, basé sur la nouvelle loi sur la formation continue.